Archives pour la catégorie Autres sujets

Le FN crée son Collectif Culture

Le FN présente, ce mardi 2 juin à 9h30, le Collectif Culture qui avait été annoncé en décembre dernier (et qui est finalement baptisé Collectif Culture, Libertés et Création).

collectif culture

Ce collectif rejoint ainsi, entre autres, ceux sur l’éducation et l’écologie que nous avons déjà présentés.

Le lancement à venir de ce collectif avait été annoncé lors de l’arrivée au FN-RBM de Sébastien Chenu, transfuge de l’UMP qui devait prendre la présidence du collectif. Karim Ouchikh, président du SIEL (le deuxième parti du Rassemblement Bleu Marine) et alors conseiller à la culture de Marine Le Pen, s’était irrité sur Twitter de ce recrutement : Lire la suite

Une élue FN ne veut pas que la théorie de l’évolution soit enseignée à son fils

C’est un fait : le Front national a aujourd’hui adopté un discours qui se présente comme laïque. Si de nombreux journalistes et sociologues parlent d’un « dévoiement » de la notion de laïcité, certains élus du FN, eux, ne reprennent pas le discours du parti sur le sujet.

C’est notamment le cas de Françoise Coolzaet, conseillère régionale du FN en Nord-Pas-de-Calais et conseillère municipale à Lille.

francoise coolzaet, big bang darwin egalite

Elle a ainsi écrit sur les réseaux sociaux, en début de mois : « 1 inspecteur de l’éducation nat à des enfants de 10 ans d’1 école catho hors-contrat : « c quoi le big bang ? C qui Darwin ? égalité H/F ? » #camisole » Lire la suite

Sophie Montel et l’avortement

Nous avons précédemment relevé les propos de Sophie Montel sur « l’évidente inégalité des races ».

Sophie Montel

La candidate du FN aux élections législatives partielles du Doubs a aussi répondu à un élu du RPR (aujourd’hui UMP), au cours d’un débat en conseil municipal de Besançon le 3 novembre 1997, que « vous nous avez parlé de la natalité, mais n’oubliez tout de même pas que c’est quand même sous le Gouvernement CHIRAC/VEIL que la loi sur l’avortement a été votée ». Propos qui sous-entendent un rejet de la loi Veil sur l’avortement. Lire la suite

L’écologie vue par le Front

philippe murerLe Front national a lancé, ce mercredi, son collectif sur l’écologie. Il s’agit d’une nouveauté pour le parti de Marine Le Pen, dont le discours a fluctué sur le sujet, que ce soit sur la sortie du nucléaire (qu’il défendait en 2011, avant de devenir plus ambigu pour les présidentielles et de se positionner contre aujourd’hui) ou sur le gaz de schiste.

Le programme de 2012 était vide de toute considération précise sur l’écologie : il ne parlait que de « couvrir à terme 10 à 15% de nos besoins énergétiques » avec les énergies renouvelables… Or, comme l’explique Mediapart : « l’hydraulique, l’éolien, le photovoltaïque et la biomasse représentaient déjà 12,9% de la consommation finale d’énergie en 2010. Et la loi fixe comme objectif de parvenir à 23% de la production énergétique totale en 2020. Pourquoi réduire ce seuil, alors que le programme affirme l’importance du «souci écologique» ? » Le Front national assurait d’ailleurs, rappelle le Huffington Post, que les énergies renouvelables ne sont « pas réalistes en l’état ». Lire la suite

Le Collectif Racine

Ce texte est la suite d’un article paru ici

on-acheve-bien-les-francaisUn autre livre (On achève bien la France) de l’essayiste Arnauld de Tocquesaint, membre-fondateur du collectif FN des enseignants, le Collectif Racine, révèle que celui-ci soutient l’idée d’un pouvoir de nature militaire : « en suspendant toutes les aides sociales aux familles de délinquants (qui ne sont souvent qu’un complément à d’autres revenus illicites), en leur imposant pendant un an des travaux d’intérêt général, en les rééduquant dans des vrais centres fermés à la discipline militaire (et pas dans un château pour Fée Clochette), en désengorgeant une justice bien trop lente au profit du maire à un bout et de l’armée à l’autre bout de la chaîne de sanction, en mettant enfin hors d’état de nuire les rappeurs comme Abdoul X qui incite à « tirer sur les keufs », la délinquance urbaine fondrait comme neige au soleil » (p37).

Celui-ci affiche aussi, dans ce livre, sa crainte du métissage : « le multiethnicisme, c’est la guerre » (p168), « l’immigration de peuplement a créé au cœur du pays un problème ethnique qui le détruira » (p223), « les métisses se construisent souvent dans la radicalisation » (p228), « le métissage, tel qu’il est promu, il ne faut pas se tromper, c’est la négation du Blanc » (p229). Le « plan antinational » discuté dans La Face cachée de l’École est encore en action. Lire la suite