Archives pour la catégorie Compétence et intégrité

Entretien de Dominique Albertini, auteur d’une Histoire du Front national

Nous publions aujourd’hui un entretien de Dominique Albertini, co-auteur avec David Doucet d’une Histoire du Front national aujourd’hui rééditée en version poche, pour discuter des permanences et des évolutions du Front national depuis sa création.

histoire-du-front-national

Plusieurs livres traitent déjà de l’histoire du Front national ou, plus largement, de celle de l’extrême-droite après 1945. Pourquoi avoir écrit le vôtre ?

Nous avions tous les deux travaillé sur le Front National pour nos journaux respectifs. Le sujet nous intéressait beaucoup. Nous nous sommes aperçus que des biographies avaient été consacrées à Jean-Marie Le Pen, et des études à l’histoire du parti – mais celles-ci étaient un peu datées. Il nous semblait manquer un livre retraçant cette histoire des débuts à nos jours. Nous avons travaillé en historiens, mais aussi en journalistes, en recueillant de nombreux témoignages. Et en faisant de notre mieux pour rendre ce récit plaisant aux lecteurs. Lire la suite

Le candidat FN qui a dénoncé la conversion de Maxence Buttey

Maxence Buttey est le conseiller municipal FN de Seine-Saint-Denis qui a récemment fait parler de lui pour une vidéo qu’il a diffusée, au sein du parti, pour « expliquer » sa conversion à l’Islam, vidéo qui affirme le génie scientifique du Coran et qui a été considérée prosélyte par plusieurs cadres du FN.

L’affaire a été ébruitée dans la presse par un certain Didier Labaune, un des responsables du parti pour le département, qui a été temporairement suspendu du FN après cette fuite. Il avait été investi, aux municipales, comme tête de liste à Saint-Denis. Il n’avait pas réussi à assembler une liste, et avait alors évoqué un « abandon » de la part des cadres du parti.

didier-labaune

Si Didier Labaune vient du Parti Radical, son discours politique n’a rien de modéré. Il se demande ainsi, sur son blog, si « Aragon ne doit pas son homosexualité à un début de vie chaotique, s’il n’est pas lui-même victime de « désordres familiaux » qui l’auraient « orienté dans cette voie »… » Lire la suite

Un fondateur du Collectif Racine s’inquiète des « nouveaux maîtres sombres »

Arnauld de Tocquesaint est un des fondateurs du Collectif Racine, créé en 2013 pour regrouper les enseignants favorables à Marine Le Pen. Il est présenté comme tel lors d’un entretien de plusieurs membres-fondateurs du Collectif Racine auprès de Radio Courtoisie, entretien auquel il participe et que le Collectif Racine a ensuite diffusé sur son site.

Ce collectif s’inscrit dans une démarche d’ensemble du Front national, qui cherche à imprégner des milieux professionnels qui lui sont encore fermés et à crédibiliser son discours.

livre-arnauld-de-tocquesaint

Arnauld de Tocquesaint a publié ses vues sur l’école et la société dans un livre de 157 pages intitulé La Face cachée de l’École, livre édité par Kontre Kulture, maison d’édition d’Alain Soral.

Arnauld de Tocquesaint regrette particulièrement, dans ce livre, la « féminisation du métier » de professeur, qui a mené selon lui à de « petits désagréments », « comme le déficit d’autorité ou l’absentéisme, l’un comme l’autre plus marqué chez les femmes que chez les hommes » (p47).  Lire la suite

Les économistes du Front national (2/2)

La première moitié de l’article se trouve ici

Bernard MonotBernard Monot était tête de liste aux dernières élections européennes pour le Front national dans le Massif Central-Centre, et a été élu député européen. Adhérent depuis 1989 et conseiller économique du Front depuis 2006, il a notamment travaillé pour Natixis, Alliantz et HSBC comme spécialiste des marchés financiers. Il se définit lui-même comme un économiste « libertarien ». Lors d’une réunion du Front national le 6 septembre, il a déclaré que (47′) « tout le système que vous avez connu depuis 40 ou 50 ans est en train de s’effondrer. Le système bancaire, la monnaie de papier, que ce soit l’euro, le dollar, la livre sterling, tout ça, est en train de disparaître. Ils le savent au plus haut niveau, voire même, après c’est la théorie du complot etc., voire même peut-être qu’ils l’orchestrent. Mais bon ça, on ne peut pas le prouver ». Lire la suite

Le Front national est-il compétent en matière européenne ?

Florian Philippot, tête de liste aux européennes dans l’Est et aujourd’hui eurodéputé, a déclaré à plusieurs reprises lors de la campagne européenne, et trois fois lors de la seule émission du 5 mai sur France Inter, que les élections européennes avaient lieu tous les six ans : il a ainsi parlé, lors de cette émission, des « mêmes promesses tous les six ans », dit qu’il entendait « ce discours-là tous les six ans à chaque élection européenne », et que « vous redites la même chose qu’il y a six ans. Six ans… ». Problème : les élections européennes ont lieu tous les cinq ans depuis leur création, en 1979. Julien Rochedy, qui était à ce moment président du Front national de la jeunesse, a lui-même parlé des élections européennes de 2008 (au lieu de 2009) le lendemain, au cours d’un entretien donné à l’École Supérieure de Journalisme de Paris. Peut-être faut-il prévenir le Front national que leurs mandats européens ne durent que cinq ans.

louis-aliot-presidents-contre-franceLors d’un débat sur Public Sénat le 14 octobre 2014, Louis Aliot affirme, lui, que « pendant que la commission demande à la France de respecter sa parole, l’Europe, elle, est en déficit de pratiquement 300 milliards, mais elle apparemment a le droit d’avoir un déficit, mais elle le reproche aux États. Elle n’est pas capable elle de gérer son propre budget, mais elle va demander aux États souverains de le faire. » Problème : le budget de l’UE est de 135,5 milliards pour 2014. Ce qui donne, en suivant le calcul de Louis Aliot, des recettes négatives de – 164,5 milliards ! On comprend mieux le scandale qu’est, pour le Front national, la contribution de la France à l’Europe. Le budget de l’UE est, en réalité, en équilibre. Lire la suite