Archives pour la catégorie Le FN et l’Europe

L’actualité chargée du Front national

L’actualité du Front national a été chargée ces derniers jours.

Adrien Desport, ancien cadre et candidat du FN dans le 77, a avoué avoir brûlé 13 voitures à Mitry-Mory en avril 2015 avec plusieurs militants, afin de… pouvoir ensuite dénoncer une insécurité galopante dans la ville. La voiture d’un membre du FN a aussi, à l’occasion, été taguée d’une croix gammée. C’est le Front national qui a signalé ces agissements à la police, explique Le Parisien.

desport officiel

Thierry Maillard, candidat pour le FN aux cantonales en 2011, a lui été arrêté pour trafic d’armes. Claude Hermant, ancien cadre du service d’ordre du FN, s’est lui aussi illustré en la matière cette année : il est suspecté d’avoir fourni des armes à Amédy Coulibaly, un des auteurs des attentats de janvier. Lire la suite

Pour Bruno Gollnisch, il serait « préférable » que « les musulmans qui sont en France » se convertissent

Dans un entretien accordé à Civitas le 26 mai, Bruno Gollnisch a affirmé que « si les musulmans qui sont en France, la plupart d’origine immigrée, et à qui les gouvernements successifs ont donné la nationalité française, se convertissaient au christianisme, ce serait préférable, de mon point de vue ». Tout en ajoutant : « On ne peut pas exiger du FN qu’il fasse ce que ne fait pas ou fait assez peu le clergé, y compris le haut clergé, ni ce qui reste de fidèles catholiques dans ce pays. »

bruno gollnisch

Il déclare encore, plus loin : « Nous, en tant que responsables politiques d’un parti qui d’ailleurs n’est pas un parti confessionnel, nous sommes obligés de tenir compte de la situation actuelle du pays et d’évoluer dans ce cadre, en essayant de restaurer, au moins partiellement, l’ordre naturel. C’est là notre devoir d’état. Pour ce qui est de la restauration de l’ordre surnaturel, cela demande d’autres forces que les nôtres… » Lire la suite

Le FN et Syriza

Marine Le Pen a déclaré à plusieurs reprises souhaiter la victoire de Syriza, le parti de gauche radicale qui est annoncé en tête pour les élections législatives de ce dimanche en Grèce.

Drapeau grec

Certains, dont Syriza dans un communiqué de presse, ont dénoncé une hypocrisie du Front national. Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche, a par exemple souligné que le FN avait soutenu aux précédentes élections le Laos, parti d’extrême-droite qui a appuyé la politique du gouvernement grec. Il évoque aussi, sur son blog, les propos de plusieurs cadres du FN qui ont exprimé un désaccord avec Syriza :

  • Gilbert Collard qui, sur iTélé, a déclaré : « Je ne me félicite pas que la gauche arrive au pouvoir en Grèce, hein… L’extrême-gauche, pardon. Car elle est toujours porteuse de totalitarisme. » Lire la suite

Le FN dénonce « l’eurofascisme »

Louis Aliot a retweeté, ce vendredi, un message du trésorier du collectif FN des étudiants (le Collectif Marianne) qui assure que les valeurs de l’UE sont « l’eurofascisme » [sic] : « L’UE ne s’y trompe pas: en soutenant le gouvernement ukrainien, elle défend ses valeurs: l’eurofascisme. »

Louis Aliot, Aloïs Navarro

Ce vocabulaire est désormais habituel au Front national qui, pour répondre à l’éternelle accusation de « fascisme » à son encontre, reprend aujourd’hui le lexique de la résistance. Marine Le Pen avait ainsi comparé, en 2010, les prières de rue à « l’occupation allemande ». Des cadres, élus et candidats du FN continuent cependant à faire des blagues sur le régime nazi ou à citer Adolph Hitler.

Ce n’est pas la première fois que le FN se montre aussi dur sur l’Ukraine, et plus particulièrement sur le gouvernement qui s’était mis en place avec des membres du parti Svoboda. L’accusation était cependant tombée à plat. Il faut dire que le Front national a longtemps entretenu des relations avec Svoboda : une rencontre, qui n’a pas été remarquée par la presse, a même été organisée en 2013. Lire la suite

Le Front national est-il compétent en matière européenne ?

Florian Philippot, tête de liste aux européennes dans l’Est et aujourd’hui eurodéputé, a déclaré à plusieurs reprises lors de la campagne européenne, et trois fois lors de la seule émission du 5 mai sur France Inter, que les élections européennes avaient lieu tous les six ans : il a ainsi parlé, lors de cette émission, des « mêmes promesses tous les six ans », dit qu’il entendait « ce discours-là tous les six ans à chaque élection européenne », et que « vous redites la même chose qu’il y a six ans. Six ans… ». Problème : les élections européennes ont lieu tous les cinq ans depuis leur création, en 1979. Julien Rochedy, qui était à ce moment président du Front national de la jeunesse, a lui-même parlé des élections européennes de 2008 (au lieu de 2009) le lendemain, au cours d’un entretien donné à l’École Supérieure de Journalisme de Paris. Peut-être faut-il prévenir le Front national que leurs mandats européens ne durent que cinq ans.

louis-aliot-presidents-contre-franceLors d’un débat sur Public Sénat le 14 octobre 2014, Louis Aliot affirme, lui, que « pendant que la commission demande à la France de respecter sa parole, l’Europe, elle, est en déficit de pratiquement 300 milliards, mais elle apparemment a le droit d’avoir un déficit, mais elle le reproche aux États. Elle n’est pas capable elle de gérer son propre budget, mais elle va demander aux États souverains de le faire. » Problème : le budget de l’UE est de 135,5 milliards pour 2014. Ce qui donne, en suivant le calcul de Louis Aliot, des recettes négatives de – 164,5 milliards ! On comprend mieux le scandale qu’est, pour le Front national, la contribution de la France à l’Europe. Le budget de l’UE est, en réalité, en équilibre. Lire la suite