Archives pour la catégorie Programme économique

Marine Le Pen sur le travail du dimanche

L’extension du travail du dimanche a été votée cette fin de semaine par l’Assemblée nationale.

Marine Le Pen, Mots Croisés

Marine Le Pen a affirmé à plusieurs reprises son opposition à cet élargissement : elle a par exemple déclaré sur RTL, en 2013, que « derrière ce débat sur le travail du dimanche, il y a quand même une vraie soumission à l’idéologie ultra-libérale […] Il faut ou travailler ou consommer en tout lieu et à toute heure […] Cette idéologie demain permettra de réclamer que des gens puissent travailler à la moitié du Smic ».

Lors d’un débat sur Mots Croisés le 8 janvier 2007, Marine Le Pen avait cependant donné un avis très différent sur le sujet, allant même jusqu’à mépriser la vie de famille le dimanche : Lire la suite

Le FN et Syriza

Marine Le Pen a déclaré à plusieurs reprises souhaiter la victoire de Syriza, le parti de gauche radicale qui est annoncé en tête pour les élections législatives de ce dimanche en Grèce.

Drapeau grec

Certains, dont Syriza dans un communiqué de presse, ont dénoncé une hypocrisie du Front national. Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche, a par exemple souligné que le FN avait soutenu aux précédentes élections le Laos, parti d’extrême-droite qui a appuyé la politique du gouvernement grec. Il évoque aussi, sur son blog, les propos de plusieurs cadres du FN qui ont exprimé un désaccord avec Syriza :

  • Gilbert Collard qui, sur iTélé, a déclaré : « Je ne me félicite pas que la gauche arrive au pouvoir en Grèce, hein… L’extrême-gauche, pardon. Car elle est toujours porteuse de totalitarisme. » Lire la suite

Les économistes du Front national (2/2)

La première moitié de l’article se trouve ici

Bernard MonotBernard Monot était tête de liste aux dernières élections européennes pour le Front national dans le Massif Central-Centre, et a été élu député européen. Adhérent depuis 1989 et conseiller économique du Front depuis 2006, il a notamment travaillé pour Natixis, Alliantz et HSBC comme spécialiste des marchés financiers. Il se définit lui-même comme un économiste « libertarien ». Lors d’une réunion du Front national le 6 septembre, il a déclaré que (47′) « tout le système que vous avez connu depuis 40 ou 50 ans est en train de s’effondrer. Le système bancaire, la monnaie de papier, que ce soit l’euro, le dollar, la livre sterling, tout ça, est en train de disparaître. Ils le savent au plus haut niveau, voire même, après c’est la théorie du complot etc., voire même peut-être qu’ils l’orchestrent. Mais bon ça, on ne peut pas le prouver ». Lire la suite

Les économistes du Front national (1/2)

Le Front national tente, depuis le début de la décennie, de mettre en avant son programme économique, qui a longtemps été secondaire dans la doctrine du parti.

Les conseillers qui élaborent ce programme restent cependant peu connus, et ce même de la presse. Les présenter est donc doublement intéressant : pour comprendre les pensées qui sont à l’œuvre derrière le projet économique du Front, et pour juger de la réalité, ou non, de la normalisation au sein de ses cadres.

Illustration Bruno Lemaire

Jean-Richard Sulzer est le conseiller économique du FN le plus souvent évoqué dans les médias. Ancien du centre-droit, diplômé d’HEC, il est parfois présenté comme une des preuves de la « normalisation » du parti. Derrière les lignes du Front, livre de Jean-Baptiste Malet, révèle pourtant que Jean-Richard Sulzer soutient l’idée de mettre « deux mille clandestins au trou » pour « déblayer » (p63), ce qui, même pour le Front national, est une mesure extrêmement violente. Il est aussi à l’initiative de SOS Égalité, une association qui se propose de défendre les victimes… de discrimination positive. Lire la suite