Le tatouage d’un candidat FN en Dordogne

Hubert Bonnay se présente pour le FN aux prochaines élections départementales dans le Pays de la Force, en Dordogne. Il était aussi présent, aux dernières élections municipales, sur la liste du Front à Bergerac, liste menée par le secrétaire du mouvement dans le département, Robert Dubois.

Nous en parlons aujourd’hui car celui-ci arbore, comme photo de profil Facebook (il s’agit de la seule information publique de son compte), un tatouage de croix celtique.

Hubert Bonnay

Cette croix, qui est aussi un symbole chrétien, est aujourd’hui largement reprise par l’extrême-droite la plus dure (c’était notamment le symbole d’un des mouvements dissous après la mort de Clément Méric). Elle est souvent associée à la croix gammée, notamment lors de profanations de cimetières.

Arnaud Cléré, transfuge de l’UMP qui était tête de liste pour le Rassemblement Bleu Marine à Gamaches, assurait déjà avoir quitté le Front après avoir aperçu des tatouages nazis lors d’une réunion du parti à Hénin-Beaumont, ce qui, selon lui, n’avait dérangé aucun des cadres présents du parti.

Plusieurs faits de ce genre ont été révélés dans la presse depuis que Marine Le Pen est présidente du parti, comme nous l’avons recensé dans un article sur l’antisémitisme au FN. Nous y révélons aussi la sympathie de quelques candidats frontistes pour les SS, ainsi que l’humour d’un cadre du Rassemblement Bleu Marine sur la « solution finale » (et des dizaines de propos antisémites de cadres, élus et candidats du FN).

Si la campagne pour les élections départementales n’a pas encore commencé, quelques candidats ont eu le temps de se faire remarquer.

Une candidate a ainsi vu son investiture retirée à Montluçon. Elle a en effet été condamnée, il y a plusieurs mois, pour escroqueries et contrefaçons de chèques. Celle-ci a depuis fait appel.

Jean-Mathieu Taristas, qui se présente à la Réunion, dénonce lui les « esprits malbars démoniaques », les « zoreys [Français venus de métropole, NDLR] qui se mettent en ménage avec des Réunionnaises », et parle régulièrement de « complot reptilien ».

Nous avions par ailleurs révélé les « likes » anti-musulmans et homophobes de Jean-Pierre Sanchez, élu municipal FN à Joué-lès-Tours qui a depuis été confirmé candidat aux élections départementales.

La rédaction