Archives pour la catégorie L’essentiel

Le Collectif Racine

Ce texte est la suite d’un article paru ici

on-acheve-bien-les-francaisUn autre livre (On achève bien la France) de l’essayiste Arnauld de Tocquesaint, membre-fondateur du collectif FN des enseignants, le Collectif Racine, révèle que celui-ci soutient l’idée d’un pouvoir de nature militaire : « en suspendant toutes les aides sociales aux familles de délinquants (qui ne sont souvent qu’un complément à d’autres revenus illicites), en leur imposant pendant un an des travaux d’intérêt général, en les rééduquant dans des vrais centres fermés à la discipline militaire (et pas dans un château pour Fée Clochette), en désengorgeant une justice bien trop lente au profit du maire à un bout et de l’armée à l’autre bout de la chaîne de sanction, en mettant enfin hors d’état de nuire les rappeurs comme Abdoul X qui incite à « tirer sur les keufs », la délinquance urbaine fondrait comme neige au soleil » (p37).

Celui-ci affiche aussi, dans ce livre, sa crainte du métissage : « le multiethnicisme, c’est la guerre » (p168), « l’immigration de peuplement a créé au cœur du pays un problème ethnique qui le détruira » (p223), « les métisses se construisent souvent dans la radicalisation » (p228), « le métissage, tel qu’il est promu, il ne faut pas se tromper, c’est la négation du Blanc » (p229). Le « plan antinational » discuté dans La Face cachée de l’École est encore en action. Lire la suite

Le Front national est-il compétent en matière européenne ?

Florian Philippot, tête de liste aux européennes dans l’Est et aujourd’hui eurodéputé, a déclaré à plusieurs reprises lors de la campagne européenne, et trois fois lors de la seule émission du 5 mai sur France Inter, que les élections européennes avaient lieu tous les six ans : il a ainsi parlé, lors de cette émission, des « mêmes promesses tous les six ans », dit qu’il entendait « ce discours-là tous les six ans à chaque élection européenne », et que « vous redites la même chose qu’il y a six ans. Six ans… ». Problème : les élections européennes ont lieu tous les cinq ans depuis leur création, en 1979. Julien Rochedy, qui était à ce moment président du Front national de la jeunesse, a lui-même parlé des élections européennes de 2008 (au lieu de 2009) le lendemain, au cours d’un entretien donné à l’École Supérieure de Journalisme de Paris. Peut-être faut-il prévenir le Front national que leurs mandats européens ne durent que cinq ans.

louis-aliot-presidents-contre-franceLors d’un débat sur Public Sénat le 14 octobre 2014, Louis Aliot affirme, lui, que « pendant que la commission demande à la France de respecter sa parole, l’Europe, elle, est en déficit de pratiquement 300 milliards, mais elle apparemment a le droit d’avoir un déficit, mais elle le reproche aux États. Elle n’est pas capable elle de gérer son propre budget, mais elle va demander aux États souverains de le faire. » Problème : le budget de l’UE est de 135,5 milliards pour 2014. Ce qui donne, en suivant le calcul de Louis Aliot, des recettes négatives de – 164,5 milliards ! On comprend mieux le scandale qu’est, pour le Front national, la contribution de la France à l’Europe. Le budget de l’UE est, en réalité, en équilibre. Lire la suite

Le FN et l’antisémitisme

Beaucoup a été dit sur l’évolution du rapport du Front national aux juifs. Celui-ci désire désormais se présenter comme leur « protecteur ». Louis Aliot déclare ainsi : « Il faut être clair sur la dédiabolisation : celle-ci ne concerne que notre présomption d’antisémitisme, rien d’autre. Pas l’immigration, ni l’islam, sur lesquels, à la limite, il n’est pas mauvais d’être diabolisés, comme l’a montré Nicolas Sarkozy » (citation tirée de l’Histoire du Front national de Dominique Albertini et David Doucet, p315).

Plusieurs révélations sont venues contredire cette communication au cours des dernières élections. Cependant, puisque ces révélations se font une à une et sont ensuite oubliées, le Front national parvient à éloigner, lentement, cette « suspicion d’antisémitisme ».

Florent Braun

Établir une équivalence entre Front national et antisémitisme est une absurdité. Il est aussi absurde de nier que des dizaines de cadres et de candidats du parti depuis l’élection de Marine Le Pen ont tenu, de vive voix ou sur leurs pages publiques, des propos antisémites.

Nous avons voulu rassembler, en fin d’article, l’ensemble des révélations faites par la presse sur l’antisémitisme présent aujourd’hui au Front national. Les faits qui suivent sont, donc, encore des exclusivités. Lire la suite