Le candidat FN qui a dénoncé la conversion de Maxence Buttey

Maxence Buttey est le conseiller municipal FN de Seine-Saint-Denis qui a récemment fait parler de lui pour une vidéo qu’il a diffusée, au sein du parti, pour « expliquer » sa conversion à l’Islam, vidéo qui affirme le génie scientifique du Coran et qui a été considérée prosélyte par plusieurs cadres du FN.

L’affaire a été ébruitée dans la presse par un certain Didier Labaune, un des responsables du parti pour le département, qui a été temporairement suspendu du FN après cette fuite. Il avait été investi, aux municipales, comme tête de liste à Saint-Denis. Il n’avait pas réussi à assembler une liste, et avait alors évoqué un « abandon » de la part des cadres du parti.

didier-labaune

Si Didier Labaune vient du Parti Radical, son discours politique n’a rien de modéré. Il se demande ainsi, sur son blog, si « Aragon ne doit pas son homosexualité à un début de vie chaotique, s’il n’est pas lui-même victime de « désordres familiaux » qui l’auraient « orienté dans cette voie »… », pense que « cette gauche veut une France avec le pantalon baissé, dont le sexe serait plutôt indéterminé, avançant en présentant le derrière, toujours prête à se faire sodomiser par le monde entier », une « France « CUL OUVERT » ». Il dénonce aussi le « « sida » pseudo-communiste » au sein de sa ville, et assure que « Ayrault n’a pas choisi Depardieu par hasard : il l’a choisi bien gaulois, bien caucasien , bien blanc !!!! ».

En juillet 2014, Didier Labaune dénonçait un autre conseiller municipal du FN, Pierre-Claude Pailhoux : « il ne fallait pas que cet individu devienne conseiller municipal. Les écrits et enregistrements sonores transmis par G. Clavel, secrétaire départemental [le poste est maintenant occupé par Jordan Bardella, NDLR], au siège du FN auraient du donner lieu à une radiation définitive…Hors, cela n’est toujours pas le cas. Il existe encore quelques individus comme lui au FN, ils le discréditent et le freinent injustement. A noter que j’ai mis à jour la tentative de « mini putsch » de Pailhoux il y a quelques semaines ; chacun a pu noter que Maxence Buttey avait répondu favorablement à cette tentative, ce qui le discrédite assez largement. » Sur quoi porte précisément ce supposé « cas Pailhoux » ? On l’ignore encore.

Si Maxence Buttey a finalement été réintégré au FN, plusieurs cadres du Front national, comme Marion-Maréchal Le Pen et Louis Aliot (8’18), ont regretté cette décision, notamment après une intervention de l’élu de Seine-Saint-Denis au Grand Journal de Canal+.

Nous publierons, demain, un article fleuve de la même veine que celui qui a révélé des dizaines de propos antisémites de cadres, élus et candidats du FN depuis 2011.

La rédaction