Le FN et l’antisémitisme

Beaucoup a été dit sur l’évolution du rapport du Front national aux juifs. Celui-ci désire désormais se présenter comme leur « protecteur ». Louis Aliot déclare ainsi : « Il faut être clair sur la dédiabolisation : celle-ci ne concerne que notre présomption d’antisémitisme, rien d’autre. Pas l’immigration, ni l’islam, sur lesquels, à la limite, il n’est pas mauvais d’être diabolisés, comme l’a montré Nicolas Sarkozy » (citation tirée de l’Histoire du Front national de Dominique Albertini et David Doucet, p315).

Plusieurs révélations sont venues contredire cette communication au cours des dernières élections. Cependant, puisque ces révélations se font une à une et sont ensuite oubliées, le Front national parvient à éloigner, lentement, cette « suspicion d’antisémitisme ».

Florent Braun

Établir une équivalence entre Front national et antisémitisme est une absurdité. Il est aussi absurde de nier que des dizaines de cadres et de candidats du parti depuis l’élection de Marine Le Pen ont tenu, de vive voix ou sur leurs pages publiques, des propos antisémites.

Nous avons voulu rassembler, en fin d’article, l’ensemble des révélations faites par la presse sur l’antisémitisme présent aujourd’hui au Front national. Les faits qui suivent sont, donc, encore des exclusivités.

Bruno Lemaire, conseiller économique de Marine Le Pen (à ne pas confondre avec le candidat à la présidence de l’UMP, Bruno Le Maire), explique par exemple sur Facebook que « DSK se croyait intouchable, il n’a d’ailleurs toujours pas compris comment on avait osé s’attaquer à lui. Cahuzac, lui, a craqué plus tôt. Il est vrai qu’il n’est « que » franc maçon. » L’interprétation de ces mots est rendue plus certaine à travers ce message, qui dépasse de très loin les récentes polémiques sur Vichy : « Zemmour dit que Vichy a essayé de sauver les juifs français au détriment des juifs étrangers. Droit du sang contre droit du sol. A débattre. » Il écrivait pourtant, un an avant, que « La Vérité peut avoir de multiples facettes, certes, et c’est ainsi que le Maréchal Pétain a pu être l’ami d’un grand rabbin, tout en permettant la persécution de juifs en France, ou que le même Maréchal a pu être le vainqueur de Verdun tout en signant l’armistice avec Hitler, qu’il a pu être un grand soldat tout en étant plutôt pacifiste. Ou encore que de Gaulle a pu être le libérateur de 1944, tout en ayant laissé massacrer français d’Algérie et harkis au printemps/été 2012 [sic]. Ou enfin il n’est pas contraire à la réalité de penser que le lien des juifs aux puissances financières est une vérité historique – et encore actuelle – mais que la persécution qu’ils ont subie au XXième siècle est là encore une vérité historique. » Commentant un article de Boulevard Voltaire, il affirme aussi : « Un commentateur écrit « pour le judaisme talmudique, ce n’est pas un crime de mentir aux goys ». Je ne sais pas si c’est vraiment le cas, n’étant pas spécialiste du Talmud. »

Nathalie Pigeot, cadre du Front national, appartenait elle, au début de l’année, à des groupes Facebook dédiés à l’antisémitisme le plus virulent, dans lesquels on peut lire que « le pouvoir juif sioniste favorise et finance une idéologie meurtrière pour pousser les peuples non-juifs à s’entretuer » et qu’il faut « apprendre à avoir des couilles et éclater la gueule des sionistes et aller défoncer la gueule des sionistes importants et des collabos des sionistes comme BHL, Attali, Valls, Hollande, Copé, Cohn-Bendit, Sarkozy, Mélenchon, etc. ».

Jean-François Sauvage, un des fondateurs du collectif FN pour les enseignants (le Collectif Racine), multiplie lui les blagues sur le nazisme, parlant de « très belle vue » pour des photos d’un cimetière profané d’une croix gammée, s’amusant d’un concours « Miss Hitler » en commentant « Haïe ! aïe.* (pardon) » (il évoque ensuite une « solution finale plus facile à mettre en œuvre » pour un commentaire qui discute de pubis et de « tuayu à gaz dans le cul »), ou à l’idée que « Heydrich aura fait un mort de plus… » avec le titre du livre de Laurent Binet, HhHH.

Yannick Jaffré, président du Collectif Racine mentionné au-dessus, parle dans son livre Vladimir Bonaparte Poutine de « la main-étoile jaune de SOS racisme » (p233), et affirme (p247) que « le coup de génie (ou de gangster) du judaïsme, ce n’est pas de doper à la « théologine » la constitution d’un peuple (les païens le faisaient sans complexe universaliste), c’est de faire passer son bien propre pour le salut de l’humanité entière. Dès lors les autres, goys ou kafirs, sont au mieux des montures, au pire des obstacles sur la voie du Bien vers lequel l’élu les conduit, bon gré mal gré, morts ou vifs. A leur égard, tout est permis : duplicité, mensonge, violence, double discours, morales à usage interne et externe ».

Aymeric Chauprade, conseiller en relations internationales de Marine Le Pen, a récemment donné un entretien aux « non-alignés » dans lequel il approuve l’affirmation que les dîners du CRIF « asservissent la France », et affirme que BHL « n’a rien de quelqu’un qui défend les intérêts de la France, il s’est trompé sur tout, ou plutôt il ne s’est pas trompé du point de vue des intérêts qu’il défend, peut-être ». Il envisage aussi une participation d’Israël aux attentats du 11 septembre. Conspiracywatch.info relève plusieurs de ses propos : « Je présente la thèse [du complot américano-israélien], certes de manière avantageuse, mais sans la faire mienne » ; « J’ai en effet présenté de manière crédible les thèses alternatives. Mais je donne la version officielle – que tout le monde d’ailleurs connaît – dans une chronologie. J’ai des doutes importants, mais cela ne veut pas dire que je crois que les responsables sont des éléments des services américains ou israéliens. Je ne tire pas de conclusions, je m’interroge. »

Louis-Armand de Béjarry, secrétaire national du FN en charge des fédérations, a vu un article de bastamag.net lui rappeler que son nom figure dans un fichier qui a fui des clients de la marque Thor, marquée créée par un proche du parti néonazi allemand NPD, dont l’ancien logo est l’emblème de la division SS Das Reich.

Les cadres du FN ne sont évidemment pas les seuls à tenir de tels propos. Plusieurs candidats FN sont allés plus loin.

Tony Lambert, candidat « Bleu marine » aux législatives de 2012 en Charente-Maritime, « aime » ainsi Mein Kampf sur Facebook et a publié, en photo de couverture, le slogan « avec tes camarades européens, sous le signe SS tu vaincras ! ». Il n’est pas dit que Marine Le Pen regrette qu’il ne puisse proférer ses idées à l’Assemblée nationale.

Tony Lambert, Sous le signe SS tu vaincrasYannick Guyard, candidat lui en 2011 à Bourg-Lès-Valence, apprécie les SS Charlemagne, diffuse une image de propagande national-socialiste « Leben ist kampf », et explique que la France est sous « dictat judeo-maconique ».

Teddy Gabreau, investi comme candidat aux élections législatives de 2012 et toujours membre du parti malgré quelques dissensions, explique sur Facebook qu’il « EMMERDE LES SIONISTES ;;; ALLEZ ? POURSUIVEZ MOI BANDE DE ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; ». Il déclare que Marine Le Pen est en train de « s’agenouille[r] devant les maîtres du N.O.M. » (Nouvel Ordre Mondial qui est, pour le candidat, « d’instigation sioniste ») par « peur de finir comme JFK et d’autres », que « flamby est lui aussi éternellement lié au régime sioniste », et qualifie Manuel Valls de « americano-franc-maçon-sioniste de merde . retourne donc en espagne ou chez ta mère en suisse et fou nous la paix crétin ».

Florent Braun, candidat aux cantonales de 2011 à Gif-sur-Yvette, explique lui, moins subtilement, qu’« on me demande si j’aime les juifs et bien oui , au four bien cuit avec du beurre et du rhum , c’est tres bon . ». Il tient pourtant à nous rassurer : « Il ne faut pas confondre judaïsme et sionisme , j’ai des amis atrophiés du penis qui sont « normaux » ils mangent de la choucroute , boivent de la bière , roulent en voiture allemande et supportent un épisode de Derrick en entier sans même s’endormir . L’ablation d’une partie de leur membre virile ne semble aucunement les avoir affectés , ils sont comme vous moi et je serai toujours là pour les défendre . » C’est certainement des « atrophiés du penis non « normaux » » qu’il parle lorsqu’il dit que son « pc est vérolé par l’ebola numérique inocule par les innommables raccourcis du penis venus de terre sainte qui n’ont pas encore compris que l’heure de leur jugement est proche . », ou qu’il affirme que « Demain matin à 6 heures , je m’attend à avoir à faire au moins au mossad ou à leurs leches cul de la DCRI …… au pire être banni de F.B pour 3 jours et après avoir fait 3 Avé et 3 Pater me voir de nouveau réhabilité et renvoyer de grosses quenelles de 240 aidé de Belzebuth en personne via les réseaux sociaux libres et nationalistes + les ondes radio etc …… et le tout malgré le parasitage quasi constant et la vérole numérique installée dans tous les PC par les innommables sodomites pédophiles dont je dois taire le nom ……. ce qui a toujours été un combat universel , intemporel et naturel pour le genre humain contre la vermine circoncie a pour but final pour tout homme libre de les détruire et nous délivrer de leur joug ».

Corinne Langlassé Mossire, élue conseillère municipale à Mâcon en 2014, relaie l’article d’un auteur qui assure de l’existence d’un complot juif (contre lui) dans les médias : « TOUS M’ONT BLOQUE PARTOUT COMME JE SUIS AUTEUR-COMPOSITEUR- ,LES JOURNAUX ,LES RADIOS ,LES MEDIAS,TOUS LES ADVERSAIRES DE FN-RBM C’EST A DIRE TOUS : UMP+PS+PC+VERTS+UDI+PLUS FG+DEBOUT LA REPUBLIQUE + TOUS LES MEDIAS […] un producteur juif «Patrick Jaoui » Me l’ AVOUE DIRECTEMENT DEVANT SONIA BETTENCOURT il m’a dit Comme tu n’es pas juif tu n’aura jamais droit aux télés aux radios et tu seras barré car nous avons l’argent et tout nous appartient tu ne pourras jamais y arriver !!! ……………………………………………………….. VOILA COMME NOUS SOMMES TRAITES PAR CES GOUVERNEMENTS DEPUIS DES DECENIES NOUS LES « GOYS ». »

Serge Voyant, candidat aux dernières municipales à Amplepuis et élu conseiller municipal, publie sur son compte Facebook une vidéo qui, derrière un titre interrogatif, affirme l’existence d’un « lobby juif » qui domine la France.

Karine Luttringer, conseillère municipale FN de Mulhouse et candidate aux dernières élections de 2014, pense que « Adolphe doit ce retourner dans sa tombe » en voyant des « hordes de musulmans » en Allemagne. Elle « sourit » en trouvant des ressemblances entre Montebourg et « un dénommé Hitler ».

Alain Beruet, candidat aux cantonales à Montpellier en 2011, partage sur son compte un « poème » d’Adolf Hitler.

Julien Laurent, candidat à plusieurs élections pour le parti en Île-de-France, diffuse, lui, une vidéo de Vincent Reynouard, négationniste qui fait l’éloge du Führer.

Francis Maginot, qui s’était présenté aux dernières législatives dans la 10ème circonscription des Français de l’étranger (Liban, Madagascar, Gabon, Égypte, Afrique du Sud…), publie un prétendu document interne de 1936 de B’nai B’rith, dont la source, d’une compétence et d’une intégrité que personne n’osera contester, est une revue collaborationniste antisémite des années 30 nommée « Le Réveil du peuple ». Nous nous contentons ici de reproduire le début du document, et nous dispensons de tout commentaire : « Aussi longtemps que subsistera parmi les Goyim une conception morale de l’ordre social, et aussi longtemps que la foi, le patriotisme et la dignité n’auront pas été déracinés, notre règne sur le monde est impossible. Nous avons déjà accompli une partie de notre tâche mais nous ne pouvons encore prétendre que tout le travail est accompli. Nous avons encore un long chemin à parcourir avant de renverser notre principal ennemi : l’Eglise catholique. Nous devons toujours avoir à l’esprit que l’Eglise catholique est la seule institution qui s’est maintenue et qui, tant qu’elle se maintiendra, nous barrera la route. L’Eglise catholique, par son travail méthodique et par ses enseignements édifiants et moraux, tiendra toujours ses enfants dans un tel état d’esprit qu’ils auront trop de respect d’eux-mêmes pour plier devant notre domination et pour fléchir devant notre futur roi d’Israël. C’est pourquoi nous nous sommes efforcés de découvrir le meilleur moyen de secouer l’Eglise catholique dans ses bases profondes. Nous avons répandu l’esprit de révolte et un faux libéralisme parmi les nations des Goyim de façon à les persuader d’abandonner leur foi et même à leur inspirer la honte de professer les préceptes de leur religion et d’obéir aux commandements de leur Eglise. Nous avons conduit de nombreux parmi eux à se vanter d’être des athées et mieux encore, à se glorifier d’être des descendants du singe ! Nous leur avons fourni des théories nouvelles de réalisation radicalement impossible, telles que le communisme, le socialisme ou l’anarchisme. Ces mythes servent nos fins. Les Goyim, stupides, les ont acceptés avec le plus grand enthousiasme sans réaliser le moins du monde que ces théories viennent de nous et qu’elles constituent un puissant instrument contre eux-mêmes. »

Au sujet d’un éventuel changement de nom pour la commune La-mort-aux-juifs, Bruno Lalouette, candidat aux législatives à Paris en 2012, déclare : « Ce lieu et son nom ont une histoire, de quel droit une organisation internationale prétend-elle lui changer de nom ? Ou alors peut-être, la Gaule aux gaulois, ça serait bien comme nom, non ? […] Y en a franchement marre des gens pas d’ici, des gens pas gentils, avec ou sans prophètes, qui créent le conflit permanent ! Marre de tous ces va t’en guerre, ces psycho-rigides indélébiles, bref, grandement marre de ces vrais fachos qui nous occupent .. » Celui-ci regrette par ailleurs l’influence du « lobby juif » dans les relations internationales. Il explique aussi, sur son blog, au sujet d’« un bon gros judéo-chrétien qui se prénomait Adolphe [qui] s’est pris pour le messie », que « si vous aviez deux neurones, vous comprendriez que c’est le concept même de « peuple élu » qui a généré par opposition l’idéologie de « race supérieur »! Parce que entre nous, où est la différence? », et « précise », dans un autre article, qu’il « n’aime pas tonton Adolphe, c’est un looser qui a perdu sa guerre impérialiste, en massacrant l’Europe, dont 9 millions 300000 allemands, tout en loupant au passage le camarade salopard bolchevik Staline… J’aime pas les loosers, je les trouve médiocres, par contre j’aime l’Europe, les allemands et la langue française que je trouve décidément très subtile, voire farceuse, rhaa, trop bon… ».

Charles Valentin, candidat sur la liste aux municipales d’Adrien Mexis à Istres, relaie sur son compte Facebook une vidéo intitulée : « La Réalité Juive « Sioniste » : Ce Qu’on Ne Sait Pas Sur Les Juifs « Sionistes » !!! Cette Vidéo Nous Révèle Une Réalité Que Peu De Gens Connaissent Sur Les Juifs « Sionistes ». »

Jean-Pierre Caloni, candidat aux cantonales en 2011 et suppléant aux législatives de 2012 en Haute-Gironde, est un des plus modérés dans ses posts. Il a tout de même publié les messages suivants : « LA FRANCE ,laquais des amerloques et espion patenté du mossad,; aux ordres de l’EMPIRE DU MAL et de la grande finance internationale, suivez mon regard….( ami intime des sorros ,bergé and Co)! » ; « le milliardaire sectaire ,franc mac sioniste wc hl ne doit sa notoriété qu’à ses amis douteux comme lui de la trilatèrale ! inexistant sur le plan de la philosophie avec un grand P….. cet étron se prend pour le dieu du peuple élu donc intouchable parmi les intouchables! à gerber de dégoût un pourri pareil! » ; « la shoah business et ses adeptes malsains ont de beaux jours devant eux! tout sera bon pour être interprété séditieusement par la stasi de la pensée unique de notre sinistre sectaire ,franc mac pro israélien la valls à mille temps! le kmer rose va déployer l’arsenal de la répression avec l’aide des licra and co à grande échelle! les torquemadas de la pensée unique,de la bienpensance,du politiquement correct vont s’en donner à coeur joie ,dénonciations ,lettres anonymes,vont refleurir comme aux heures les plus sombres …bla bla bla..et cerise sur le gâteau les grandes oreilles vont scruter,éplucher,dissequer les réseaux sociaux ,les sms ,les mails pour dénicher et faire condamner » les border line », les mal pensants! iront ils jusqu’à réouvrir les juridictions spéciales et les tribunaux d’exceptions? qui sait avec des loustics pareils rien n’est impossible! notre ripoublique déjà bananière avec les merdias aux ordres n’aura rien à envier à la corée du nord! pauvre FRANCE que vas tu devenir et surtout ne vois tu rien venir? »

Danielle Duret Bachelier, responsable locale du parti en Maine-et-Loire, relaie un article de « DLF » qui présente le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) comme « le gouvernement parallèle de la France », et évoque les « vieux roublards judéo-maçonniques » des « coulisses » du PS. [Correction : Nous avions indiqué que Gérard Brazon était l’auteur à l’origine de l’article. Il s’agissait d’une méprise. Nous le regrettons.]

Alain Trouillé, qui s’était présenté aux cantonales en Gironde, commente un article sur les abattages rituels juifs en disant que « Brigitte [Bardot] affronte avec courages des minorités toutes puissantes qui ne respectent pas nos lois ». Il affirme aussi : « qu’ ils soient d hier ou d aujourd’hui les sionistes sont pires que les nazis hitlériens ! Même si , le nazisme n’ est seulement pour eux que la bonne technique pour gagner la guerre ! DREADFULL SIONNIST !! », que « Israêl, Allemagne nazie, État islamique ,tout ces pays se valent bien en barbarie ! », et pense savoir que « le choix politique de Juppé [de vouloir une reconnaissance de l’État palestinien] est le signe d’un changement d époque ,ce n est plus du lobby juif que dépend les chances de réussite en politique ».

Sébastien Macrez, lui, déclare vivre en « République sioniste », et s’inquiète de « la puissance du lobby judéo-sioniste ». Il est un des élus de la municipalité FN de Cogolin.

Alain Polu, candidat aux législatives en Seine-Saint-Denis, « aime » sur Facebook un message parlant de « concussion et soumission totale des institutions françaises et surtout celles du droit français au lobby juif ».

Pierre-Antoine Lebeault, candidat aux législatives et aux sénatoriales en Seine-Saint-Denis, pense aussi connaître la réalité du pouvoir : « ISRAEL-CIA-Franc-maçonnerie (illuminatis)-FACEBOOK : la boucle est bouclé. »

Bertrand Iragne, compas-sion

Bertrand Iragne, candidat du Front à la mairie de Vannes, ne dit pas autre chose : « Grand Orient de France sur Twitter : Ouverture au Monde ou Compas-Sion ? »

Philippe Py, lui, comprend que « lorsque ce sont des juifs qui vous le disent, vous pouvez en douter », et publie une caricature de Jacob Rotschild en juif sournois au nez crochu, sous couvert d’une comparaison déformée avec Mr. Burns, personnage des Simpsons.

La fédération du FN des Pyrénées-Atlantiques, présentant un livre édité par Alain Soral sur « l’antichristianisme juif », affirme que « l’antisémitisme présumé des chrétiens est l’un des plus grands mensonges savamment distillé par des juifs influents et calculateurs ». La même fédération a publié un article insidieux sur Jacques Attali : « nous pouvons mesurer combien le rabbin Attali est à l’antithèse des idées mêmes d’Israël, qui sont davantage nationalistes et assez peu conformes aux idées utopiques et antimétaphysiques qu’il professe (vraisemblablement en sachant qu’elles sont fausses). Il veut pour la France ce que personne ne songe à exiger d’Israël. Il oppose l’idéologie de la peur et du repli sur soi (Israël) et l’idéologie du respect des autres et d’ouverture […] En fait les gens sont fidèles à leur identité comme on le voit aussi dans la nation d’Israël. Attali défend l’idée de réussir sa vie, (que peut-être lui même a gâchée en inversant les valeurs traditionnelles d’israël). »

La fédération du Lot démontre, sans peut-être sans rendre compte, qu’une partie de l’extrême-droite se sert de l’antisionisme pour couvrir un antisémitisme certain, en citant un auteur qui affirme qu’« on ne peut pas [l]’accuser de sionisme : je ne suis pas Juif ».

Alain Lebaube, candidat aux élections municipales à Agde, a qualifié Le Point de « merde anti national a la solde de ces put… de g…. et de j….. ». La Règle du Jeu, qui a publié cette information ainsi que celle présentée plus haut sur Nathalie Pigeot, a aussi révélé les multiples propos antisémites d’un membre du parti (Yves Lemesle), initialement investi aux municipales, qui se dit « évidemment contre l’Islam, mais aussi contre les juifs » ; et d’une autre tête de liste, à Briançon, qui s’est retirée pour « raisons de santé », qui déclare que « nos sociétés sont entièrement subjuguées par les “dictats” juifs. Dans les années 1920/35, c’est ce qui a amené les hitlériens au pouvoir, le peuple lassé de n’entendre toujours que les complaintes des mêmes pseudo victimes se répondant de l’héritage du passé » et qu’« il existe une communauté qui ne serait pas grand chose sans les souffrances endurées pendant cette guerre et qui n’aurait pas la faculté de faire main-basse sur les directives gouvernementales aux ordres ». Sylviane Boulet, qui s’est présentée à Cergy, s’inquiète elle du « fondamentaliste judéo-républicain » de Vincent Peillon.

Plusieurs autres informations sont, elles, parues dans la presse nationale.

Les dernières élections municipales ont ainsi révélé de nombreux colistiers particulièrement surprenants, l’un ayant un tatouage de la division SS Charlemagne, un autre un tatouage de la 3ème SS Panzer Division Totenkof, une troisième appréciant et les SS Charlemagne, et les Waffen-SS, un quatrième possédant un tatouage reprenant une devise des jeunesses hitlériennes ; mais aussi un qui « aime » Mein Kampf, un révisionniste proche de Dieudonné, une autre qui diffusait des « propos haineux à l’encontre des juifs », une dernière déclarant d’une personnalité politique que « c’est un Juif, lui. Il a des yeux de cocker… Tous les Juifs ont des yeux de cocker » (l’information se trouve dans le livre de Charlotte Rotman, 20 ans et au Front, p107).

Quelques têtes de liste avaient aussi été présentées par la presse. François Chatelain, candidat à Neuville, et Joris Hanser, candidat à Rixheim, se sont fait exclure du parti pour propos antisémites. Laurent Lopez, candidat à Brignoles, a été accusé par un ancien proche du FN d’être un adorateur d’Hitler.

D’autres candidats se sont fait remarquer, de la même manière, depuis l’élection de Marine Le Pen à la présidence du parti.

Anne Bardoux, candidate aux législatives, avait publié des photographies sur lesquelles étaient inscrit l’expression « God bless Hitler » ; Jacques Kotoujansky, qui a par ailleurs participé à l’élaboration du programme santé du FN, nie lui, selon les révélations de la journaliste Claire Checagglini, la réalité des chambres à gaz ; Emmanuelle Pujol, candidate en Dordogne, a repris, pour un de ses articles, la devise des SS, « Mon honneur s’appelle fidélité » ; et Danielle Le Gac, qui se présentait dans le Var, a expliqué que la proéminence du nez de Sarkozy trahissait ses origines [sic], sous les rires de Jean-Marie Le Pen. Le soir du Congrès de Tours, celui-ci expliquait pourtant, au sujet d’un journaliste « empoigné » par le service d’ordre du Front, que la judéité de ce journaliste « ne se voyait ni sur sa carte d’identité ni, si j’ose dire, sur son nez ».

Bryan Puireux, qui s’était présenté aux cantonales dans la Marne, a vu son tatouage nazi révélé ; Daniel Durand-Decaudin, candidat dans le canton de Boulay-Moselle, s’était lui contenté d’un salut nazi ; Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti, candidat aux mêmes élections (le premier était alors présenté comme l’avenir du parti), se sont fait suspendre pour cette même raison, Yves Benedetti ayant ajouté être « antisioniste, antisémite, anti-juif ». Jean-Baptiste Cordier, candidat dans l’Aube, était apparu sur une photographie avec des personnes faisant le salut hitlérien. Nicolas Cougard a été suspendu de ses fonctions de responsable du Front national de la Jeunesse du 56 en 2013 pour publication de vidéos à caractère antisémite ; Benjamin Lematte, qui était en charge du FNJ 71, s’est lui illustré par ses propos négationnistes.

Le blog des élus EELV de la région Rhône-Alpes note que Bruno Gollnisch avait proposé au président de la Région de « lui dédicacer prochainement le livre de Mme Anne Kling, La France LICRAtisée ». Le blog rappelle que Anne Kling « fait preuve d’un acharnement obsessionnel contre la communauté juive, ironise sur la Shoah, soutient les négationnistes, répertorie les membres juifs du gouvernement… ».

Robert Ottaviani, qui a animé pour Marine Le Pen une association destinée à rassembler des personnalités favorables à sa candidature, est un ancien membre d’un groupe de rock identitaire, dont un des titres rendait hommage à la Légion des Volontaires Français, qui s’étaient engagés durant la Seconde guerre parmi les SS Charlemagne.

Minh Tran Long est, selon Marianne, une des quelques personnes qui s’occupent de préparer la campagne présidentielle de 2017 pour Marine Le Pen. Il est aussi un ancien de la FANE, groupuscule qui faisait l’apologie de Hitler dans les années 80. Eric Miné, élu consulaire en Thaïlande du Rassemblement Bleu Marine, est aussi un ancien de ce groupuscule.

Marie d'Herbais

Marie d’Herbais, responsable presse pour le Front et du journal de bord de Jean-Marie Le Pen, candidate aux dernières élections pour le parti dans la Sarthe, nous enseigne, dans un post Facebook, que « L’islam est l’instrument de la juieverie internationale. Point final !!! ».

Plusieurs faits ont été révélés lors d’un procès pour diffamation intenté par Frédéric Chatillon, un proche de Marine Le Pen qui s’occupe de la communication du parti. Un de ses anciens compagnons du GUD lui attribue « aujourd’hui comme hier une haine maladive des juifs », et évoque des saluts nazis, des dîners à la gloire du « Führer » et des soirées « pyjamas rayés », en référence aux tenues de déportés juifs.

Nous avons choisi de ne pas aborder, dans cet article, les relations qui existent entre le Front national et certains groupuscules ou individus antisémites. Ces relations feront l’objet d’articles futurs. Claire Checcaglini, dans le Journal d’une infiltrée, cite à ce sujet les propos de Christian Maréchal, membre historique du Front : « Si tu vas chercher pour tous les responsables du Front, mon vieux. À un moment donné, on a tous eu des relations avec ces gens-là [les milieux néo-nazis]. On était avec eux tout le temps, aux congrès du Front, aux BBR, on était avec eux tout le temps ».

Nous avons aussi décidé de ne pas discuter des propos ou des gestes qui, comme celui-ci, impliquent des militants. Plusieurs propos, trop interprétables, ont par ailleurs été exclus de l’article.

Un de nos partis pris est de ne présenter que des faits que chacun peut observer : nous n’avons donc « infiltré » aucun compte. Tous les propos présentés ici étaient publics au moment de leur capture.

Nous avons, de même, préféré ne pas discuter du passé du Front national. Si ce passé a son importance, et si certains épisodes de ce passé sont sous-estimés ou même ignorés, c’est bien le présent qui doit nous intéresser.

Un article du Monde du 31 octobre est venu, tout de même, nous rappeler ce passé : un poignard, qui a appartenu à Jean-Marie Le Pen pendant la guerre d’Algérie, se trouve aujourd’hui au Musée des moudjahidines d’Alger. Ce poignard a une histoire particulière : il vient des Jeunesses hitlériennes.

Le Front national, un parti comme les autres.

La rédaction