Le FN et « l’évidente inégalité des races »

Le rejet de l’Islam, mais aussi du musulman, est un rejet que l’on sait existant au Front national, et que nous étudierons pour en présenter les nuances et les radicalités, ainsi que pour distinguer discours critique et discours de haine, discours républicain et discours xénophobe.

Cet article veut cependant présenter une autre forme de haine, que l’on pense parfois dépassée au sein du Front national : celle qui établit des races, et des inégalités entre elles ; celle qui pense essentiellement à travers l’ethnicité.

Damien Hameau Brielles

Cette idée n’est, bien entendu, pas ou plus tenue officiellement par le Front national (l’Histoire du Front national de Dominique Albertini et David Doucet, livre bientôt réédité, rappelle les tracts « Bougnoule go home ! » des débuts du FN). Plusieurs de ses cadres, élus et candidats, cependant, la partagent publiquement.

Un ancien député PS rappelle ainsi que Sophie Montel, avant d’être élue députée européenne pour le FN, avait repris et défendu les mots de Jean-Marie Le Pen sur « l’évidente inégalité des races ». Sophie Montel est aussi conseillère régionale de Franche-Comté, conseillère municipale de Montbéliard, secrétaire du FN dans le Doubs, et membre du comité central du parti.

Philippe Martel, directeur de cabinet de Marine Le Pen et candidat aux municipales dans le 18e arrondissement de Paris, partage un message du site identitaire Fdesouche, au sujet d’un meeting du Front national à Brachay : « there is not much diversity, it’s nice … it’s like in France. »

Julien Rochedy, cadre du Front national et ancien président du Front national de la jeunesse explique dans son livre L’Union européenne contre l’Europe (p82) que : « ayant pris conscience qu’elles ont des peuples boréens à défendre, qui communient dans une culture helléno-chrétienne et s’organisent en démocraties, les nations européennes pourrait, comme ce fut le cas avec la Sainte-Alliance, souscrire à un programme inédit de principes et des valeurs, qui mettrait en œuvre une défense et une promotion active de leurs identités. Et s’engageraient à préserver les populations européennes d’une immigration mondiale qui, à cause de l’incroyable essor démographique de l’Afrique et de l’Asie, risque de compromettre notre essence même de peuples européens. Si l’Afrique est le continent noir, si l’Asie est le continent jaune, il n’y a pas de raison pour que l’Europe ne reste pas, au moins dans sa majorité, le continent blanc. » Il affirme aussi, sur Twitter : « Je suis, moi, un Français de souche. Français de vieille race même, histoire d’enfoncer le clou. Dérapage ? Je vous emmerde. » ; « « L’insécurité » est le nom d’une guerre menée contre le peuple français par des bandes ethniques. Elle fait morts et blessés tous les jours. »

Le Front national a créé, pour les dernières élections municipales, un site dédié. Il était écrit, dans un article publié sur le site, que la gauche marseillaise souffrait d’une « fracture ethnique ».

La fédération FN du Lot, elle, affirme que « le racisme est la stigmatisation d’une personne ou d’un groupe en raison de sa race, souvent définie par la couleur de sa peau. Mais d’autres critères sont parfois pris en compte : l’atlas « Le monde vu autrement » donne parmi des dizaines de cartes très instructives une carte qui donne le QI moyen des peuples. On constate que les pays peuplés d’Asiatiques et d’Européens ont un QI moyen entre 90 et 110 et les pays d’Afrique, sans aucune exception, un QI moyen entre 60 et 80. Cela ne signifie pas que tous les Africains soient idiots, puisqu’il y a des Africains qui ont comme chez nous des QI de 130 ou plus, mais cela explique peut-être certains fait sociaux globaux comme leur incapacité à résister à l’esclavage et à l’islam que les Arabes leur imposent depuis quinze siècles ou l’incapacité dans laquelle la plupart sont de gérer leurs pays ». La fédération republie aussi un article qui déclare : « on ne leur demanderait même d’aider ou d’assister des victimes, à ces petits-jeunes-issus-de-l’immigration-une-chance-pour-la-France, ils sont trop couards, trop lâches, trop ignobles, trop inhumains, trop haineux, trop envieux, trop paresseux, trop méprisables pour avoir des réactions de ce genre. Non, on leur demanderait seulement de ne pas violenter des personnes blessées et souffrantes et de ne pas détrousser les morts… », et diffuse une image déclarant « faces de craie, culs blancs, gaulois, toubabs, … ET FIERS DE L’ÊTRE ! »

Le site de la fédération Front national des Pyrénées-Atlantiques affiche une illustration : « intégrer c’est bien… désintégrer c’est mieux. »

Rémi Carillon, tête de liste aux municipales à Clichy et cadre du parti dans les Hauts-de-Seine, a appelé en 2010, en deuxième recours contre l’invasion que subirait la France, à une « guerre civile » à tendance ethnique.

Laure Emmanuelle Philippe, candidate aux municipales à Leucate et aux législatives à Narbonne, apprécie sur son compte Facebook, comme le relève La Règle du Jeu, un tag « nik les arabes ».

Damien Hameau Brielles, candidat pour le parti aux dernières cantonales et régionales, poste lui sur son compte Facebook : « chercher l’erreur un black armé d’une machette qui cour après deux autre blacks dans les rues de laval a 7h30. 3 black debout à 7h30 ????? », mais aussi : « la police qui appel pour demander pourquoi j’ai envoyer un africain a la pharmacie avec une carte vitale déclarée perdu ?????? lol. »

Laurent Gatine, candidat en 2011 dans l’Eure, partage sur son compte Facebook une vidéo sur la beauté aryenne, et explique par ailleurs que « mon fils 19 ans travail dans le tp hier sur un chantier a midi alors qu’il manger a la gamelle un arabe vient le voir et lui dit tes francais mon fils lui dit oui pourquoi l’arabe lui répond il ya plus beaucoup de francais mon fils lui a répondu 1 francais vaut bien 20 arabes ». Il se contente, dans un autre post, de dire : « je suis pour une immigration 0 en france tout francais soit disant francais sur le paplar qui a du sang d’un parents etranger doit passer par les voies diplomatiques et doit rentré dans sont pays il y a urgences pour saucer les futurs generations. »

Arya

Alain Trouillé, qui s’était lui présenté en Gironde, pense que les « suèdois commencent à se réveiller à force de s en prendre plein la tronche par les arabes et les noirs et de voir leurs filles violées et massacrées ! ».

Nous avons, dans un article précédent, révélé la crainte du métissage d’un des fondateurs du collectif FN pour l’Éducation nationale, Arnauld de Tocquesaint : il écrit, dans son livre On achève bien les Français, que « l’immigration de peuplement a créé au cœur du pays un problème ethnique qui le détruira », et que « le métissage, tel qu’il est promu, il ne faut pas se tromper, c’est la négation du Blanc ».

Bruno Lemaire, un des économistes du Front national, assure lui que « notre garde des Sots » ne dirait rien sur Boko Haram parce que « les méchants sont pas WHITE ».

Didier Labaune, cadre local du Front national en Seine-Saint-Denis, pense savoir que « JM Ayrault, parmi 20 autres exemples possibles,ne l’a pas [Depardieu, NDLR] choisi par hasard : il l’a choisi bien gaulois, bien caucasien , bien blanc !!!!J’affirme qu ‘il n’aurait jamais osé faire ce coup à qui que ce soit d’autre parmi les « grands comédiens français »!!! ».

La suite de cet article sera publiée vendredi.

La rédaction