Archives pour la catégorie L’essentiel

Les propos des candidats FN encore en lice

Nous publions aujourd’hui, avec Le Point, les principaux propos « problématiques » des candidats titulaires du FN présents au second tour. Plusieurs révélations et rappels viennent compléter les informations publiées au premier tour par Libération, Rue89, le Huffington Post, ou, avec nous, par l’Obs ou le Figaro, ou encore par le Lab ou la presse locale (comme Sud-Ouest ou Lor’Actu). La carte éditée par le Point est disponible ici.

julien claudon

Nous révélons par exemple les propos de Julien Claudon, candidat du FN à Villegusien-le-Lac (Haute-Marne) qui écrit sur Facebook : « bounioule et assimilé on va tous les defoncé mdr », mais aussi : « WHITE MAN MARCHES ON!!!!!! Yesssss. », paroles d’une musique qui contient notamment ces mots  : « We washed ourselves in niggers blood and all the mongrels too, we’re taking down the zog machine jew by jew by jew » (qu’on peut plus ou moins traduire par : « Nous nous sommes lavés dans le sang des noirs et des bâtards, nous faisons tomber l’occupation sioniste juif par juif par juif »). Lire la suite

Départementales : Nos premières révélations sur les candidats du FN

Nous avons publié, avec l’Obs, nos premières révélations sur les candidats titulaires du FN aux élections départementales. Nous en publierons des dizaines d’autres la semaine prochaine, et recenserons aussi les nombreuses informations sorties dans la presse, par exemple sur Rue89, dans Libération et dans le Figaro.

L'Obs

Nous listons ici ces premières révélations. Le dossier de l’Obs mérite malgré tout d’être lu : les réponses des candidats aux questions des deux journalistes de l’Obs, Estelle Gross et Mael Thierry, sont souvent aussi édifiantes que les propos publiés ici. Lire la suite

Lettre ouverte à Sébastien Chenu

M. Chenu,

Vous avez officialisé, ce jeudi, votre ralliement au Rassemblement Bleu Marine en tant que conseiller à la culture. Ancien cadre de l’UMP, vous êtes surtout connu comme cofondateur de GayLib, association libérale qui milite pour les droits des LGBT et dont vous n’êtes plus membre depuis 2012.

Vous ne reniez cependant pas cet engagement passé, et continuez à défendre les droits des homosexuels.

Il nous semble dès lors nécessaire de vous informer, et de révéler, l’ampleur des propos à l’encontre des homosexuels que tiennent les cadres, élus et candidats du FN, et notamment sur les réseaux sociaux.

Julien Rochedy, cadre national du parti qui a tenu des propos controversés sur la « propagande LGBT » a par exemple parlé d’un « exécutif très gay » pour la municipalité de Paris. Il a surtout tenu, au cours d’un débat télévisé entre jeunes militants en 2012, des propos pour le moins radicaux sur le mariage homosexuel (26’50) : « Personnellement, je suis horrifié, absolument horrifié, même, qu’on puisse avoir ce débat en France aujourd’hui. Je déplore d’être né à une époque où on se pose une question si absurde du mariage homosexuel et de l’adoption, appelés en plus sous un vocable « mariage pour tous » qui ne veut strictement rien dire. Ces manifestations, nous avons vu le 16 décembre, pour le mariage gay et l’adoption, ont révélé pas mal de choses […] on a vu ce genre de choses, que je vais vous montrer : un enfant, de 10 ans à peu près, qui tient dans les mains un écriteau sur lequel est marqué : « bite dans le cul ou pas, on veut l’égalité des droits ». Je vous demande à tous ici si vous voulez donner des enfants à ce genre de fous, ou de folles, je ne sais pas comment il faut dire, si vous voulez donner des enfants à ce genre de personnes. […] Ce qui est déplorable, c’est la pédophilie qu’il y a derrière ça. » Lire la suite

Le Front national aime-t-il les Français ?

Le Front national aime se présenter comme le seul parti patriote. Un élu municipal FN de Lourdes, Claude Heintz, affirme ainsi qu’être « patriote , c’est voter FN. Ceux qui se disent patriotes et qui ne votent pas FN, mais umps,sont contre la nation ! » Cet attachement à la nation que le Front national revendique est avant tout inquiet : il s’exprime d’abord en dénonçant. Et mène souvent les cadres, élus et candidats du Front national à mépriser les Français.

René Fonroques

Julien Rochedy, cadre national du parti, se laisse ainsi aller à un peu de romantisme : « Le français de 14, il est mort, bien mort, enterré, néantisé, fini à jamais… Le français de 14 – le français tout court – est un personnage suranné, une image vieille et grossière qui ne colle plus aux idéaux de ce siècle ; une relique, un cadavre dont les miasmes ne gênent même plus nos mémoires. Cela n’existe plus un patriote tout plein d’abnégation, pas plus d’ailleurs que ses valeurs portées en bedaine : l’honneur, la valeur, le courage, la terre, la force… qu’est-ce donc que tout ça ? Aux poubelles de l’Histoire s’il vous plait ! Au pilori ! Il ne faudrait pas que ça donne des idées… Lire la suite

Le FN et « l’évidente inégalité des races »

Le rejet de l’Islam, mais aussi du musulman, est un rejet que l’on sait existant au Front national, et que nous étudierons pour en présenter les nuances et les radicalités, ainsi que pour distinguer discours critique et discours de haine, discours républicain et discours xénophobe.

Cet article veut cependant présenter une autre forme de haine, que l’on pense parfois dépassée au sein du Front national : celle qui établit des races, et des inégalités entre elles ; celle qui pense essentiellement à travers l’ethnicité.

Damien Hameau Brielles

Cette idée n’est, bien entendu, pas ou plus tenue officiellement par le Front national (l’Histoire du Front national de Dominique Albertini et David Doucet, livre bientôt réédité, rappelle les tracts « Bougnoule go home ! » des débuts du FN). Plusieurs de ses cadres, élus et candidats, cependant, la partagent publiquement. Lire la suite